Riziculture

Publié le par Françoise Grenot-Wang

En ce début de juin, dans les montagnes Miao,les pentes sculptées en terrasses sont remplies de monde. C'est la période du repiquage des plants de riz, que l'on transporte de la rizière où l'on a fait les semis pour les replanter à espacements plus larges.

On dirait qu'ici le temps s'est arrêté.
Sur les peintures d'époque Ming, décrivant les coutumes des anciens Miao, on voit que les mêmes gestes se répètent, une année après l'autre, un siècle après l'autre, dans une harmonie parfaite entre l'homme et la nature.
Le riz "gluant" traditionnellement cultivé par les paysans Miao avec le fumier comme engrais est un produit d'agriculture purement biologique, d'une grande richesse nutritionnelle. Mais son rendement est insuffisant, dans une région fortement peuplée dont les terres cultivables sont limitées à un are environ par personne. Il faut 300 kg de riz par personne et par an pour assurer l'autosuffisance alimentaire, sachant qu'en montagne on ne fait qu'une récolte par an, les paysans Miao manquaient de riz chaque année.
C'est pourquoi le gouvernement  chinois a encouragé la culture d'une forme de riz hybride qui rend les paysans dépendants des fournisseurs de graines, d'engrais chimiques et d'insecticides, ce qui représente une menace pour la santé des animaux domestiques, de la pisciculture en rizière, et pollue la nappe phréatique.


Publié dans agriculture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anne 16/06/2008 07:52

le probléme de voir les paysans dépendre des multinational de graines est répandu malheureusement dans le monde entier actuellement ;
les terre de se faite sont tuer par des produits chimique obligatoire car ses graines ne sont pas adapter au sol;
il faudrait lutter contre cela ;
les enfants qui vont a l'école auront plus de chance de comprendre les danger de leurs culture, de leurs terre, l'écologie, le monde se tourne doucement et la chine aussi vers l'ecologie très doucement par tout cela viendra, et les enfants scolariser pourrons développer des méthode, des cultures respectueuses de leurs environnement tout en nourrissantla population ;

il y as toujours un ying et un yang en tout ; mais ses long ;
bonne journée dans ses beaux paysages ;