Le riz est engrangé

Publié le par Françoise Grenot-Wang

Les paysans Miao du village de Yala ont terminé la récolte et ont suspendu les gerbes de riz pour les faire sécher pendant deux mois sous le toît de leur maison. Ensuite, il sera entreposé dans une petite pièce et décortiqué au fur et à mesure des besoins de la famille. On ne peut pas le décortiquer trop longtemps à l'avance, de peur qu'il soit mangé par les charançons. L'écorce du riz est une protection efficace. Certaines familles gardent encore du paddy (riz non décortiqué) de la récolte précédente et même de l'année d'avant. Lorsque je leur demande pourquoi ils ne vont pas le vendre au marché pour avoir un peu d'argent, ils me disent qu'ils préfèrent le garder en cas de mauvaise récolte ou autre calamité naturelle. Les habitants des villages des Grandes montagnes Miao, surtout les aînés, ont encore en mémoire le souvenir cruel des années de famine du "Grand bond en avant", à l'époque de Mao, où plus de la moitié des paysans vivant dans les montagnes sont morts de faim. Certains m'ont raconté qu'ils étaient alors de petits enfants et ils n'ont pu survivre qu'en têtant le lait des chiennes!

Commenter cet article

Graton benoit 31/10/2008 10:56

Combien de temps peuvent-ils gardés le riz en réserve?.Chaque famille à sa prope réserve ?.Existe -t-il une genre de coopérative ?.

Françoise Grenot-Wang 01/11/2008 02:40


Le paddy (riz non décortiqué) peut être conservé jusqu'à trois années. Chaque famille a sa propre réserve. Le temps des coopératives est terminé. Ici on les appelait Communes populaires ou Brigades
de prodution. Le riz était mis en commun et tous les gens devaient manger "à la grande marmite". Les rations alimentaires étaient insuffisantes et les gens devaient marcher longtemps pour aller
prendre leur repas. C'était invivable pour les paysans Miao dont beaucoup sont morts de faim pendant la famine du "Grand bond en avant".


hannah 29/10/2008 16:55

on peut constater combien la récolte du riz est importante pour eux, ils vivent encore en autarcie, sur leurs récolte, et de se faite peuvent êtres victimes de calamité naturel, politique, ou accidentel;
j'espére pour toutes ses familles que rien de tout cela n'arrivera et qu'ils aurons de quoi manger , et un jour de quoi envoyer leurs enfants a l'école filles et garçons deux même ;
hannah